Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Couleurs & lumières

Dans le cadre du pharaonique projet d'aménagement de la confluence à Lyon, là où la Saône se jette dans le Rhône, Unibail est l'un des aménageurs privés missionnés pour la réhabilitation de la presque-île urbaine, un ancien territoire de friches industrielles et de docks. En remplacement de ce territoire en déshérence se construit un paysage urbain façonné de logements de caractère, de lieux insolites, de centres commerciaux, de complexes multisalles de cinéma, de nouveaux lieux d'hôtellerie et de restauration, le tout organisé, le long d'une nouvelle promenade plantée le long de rives superbement aménagées. Le challenge est de taille. Tous les grands noms de l'architecture sont ici convoqués. L'Atelier 3D couleur, missionné lors d'une collaboration avec Viguier & Associés, a été chargé d'étudier l'animation de la façade du parking-silo du multipôle, un déroulé de 140 m de long sur 13 de haut, par la couleur et la lumière. Vision diurne, vision …

Manger Écrire

Le set des 3 couverts Din-Ink est un détournement majeur d'un objet usuel à la fois générique et de référence. La maison d'édition Virage, pleine de talents et de créativité au service d'objets intelligents et à la conscience clairement écologique, propose 3 accessoires conçus comme 3 nouveaux capuchons qui transforment un instrument à écrire en instruments à manger. Din-Ink transforme en un tour de main un instrument de travail favori en un set de couverts pratiques et efficaces. Un set de 3 bouchons pensé pour remplacer, pendant la pause déjeuner, le bouchon normal d’un stylo à bille qui deviendra ainsi, un couteau, une fourchette ou une cuillère.
Ce détournement illustre avec pertinence une tendance forte des prochaines années. Prendre un objet connu et archi-connu, le détourner, l'enrichir, lui donner une nouvelle vocation. Ici, les nouveaux embouts à manger sont en plastique bio-dégradable, autre tendance forte acclamée par les consommateurs...Chaque bouchon est ré…

Couleur & formation

La transformation même du bâtiment semble être une métaphore de l’activité qu’il abritera bientôt : dans le XVIIIe arrondissement de Paris, des anciens bureaux de la SNCF en mauvais état ont été transformés en une école lumineuse de la deuxième chance. Cet établissement s’adresse à 140 jeunes âgés de 18 à 25 ans, pour lesquels l’école n’a pas été un succès. Pendant une formation de neuf mois à un an, ils apprennent à maîtriser les savoirs de base (lire, écrire, compter, utiliser l’informatique…) et découvrent le monde du travail via des stages en entreprise. L’école de la deuxième chance doit les aider à comprendre et assimiler les mécanismes de la société dans laquelle ils se trouvent.

L’architecture comme outil pédagogique
Pour l’équipe d’architectes Palatre et Leclere, l’objectif principal était donc «d’installer les jeunes dans un bâtiment à valeur positive». Du bâtiment original, ils n’ont gardé que les quatre murs et certaines poutres, encore visibles et mises en valeur au dernier…